Congo : les « ninjas » posent des conditions à leur désarmement

Le chef des rebelles congolais « ninjas », le pasteur Frédéric Bitsangou, alias « Ntumi », a indiqué que son mouvement ne rendra pas ses armes tant qu’un accord ne signera pas avec le gouvernement, rapporte TV5. Le porte-parole du gouvernement, Alain Akouala, s’est dit très surpris par « la totale incohérence » de la déclaration du pasteur Ntumi et a demandé à celui-ci de respecter son « engagement à désarmer ses partisans ».