Conflit au Darfour : le réchauffement climatique en partie responsable

Le secrétaire général des Nations Unies estime que le conflit au Darfour (Ouest du Soudan) est en partie né des changements climatiques, rapporte Angola Press. Selon Ban Ki-Moon, la dégradation du climat, et notamment la sécheresse, a provoqué une pénurie d’eau et de nourriture qui « ont évolué jusqu’à la tragédie à part entière à laquelle nous assistons aujourd’hui ».