Condamnation des Ethiopiens accusés de préparer un attentat contre le siège l’UA

Les quatorze Éthiopiens reconnus coupables mercredi d’avoir préparé des attentats contre le siège de l’Union Africaine (UA) et d’autres institutions dans la capitale éthiopienne Addis Abeba, ont été lourdement condamnés a indiqué ce jeudi à l’AFP une source judiciaire. Quatre l’ont été à la perpétuité et les dix autres à des peines allant de 25 à 9 ans de prison. Ils sont tous militants au sein de la rébellion éthiopienne du Front de libération de l’Oromo (OLF).