Centrafrique : fin de Sangaris !

Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, est attendu à Bangui pour officialiser la fin de l’opération française Sangaris en Centrafrique, lancée en 2013.

L’opération français Sangaris lancée fin 2013 pour stabiliser la Centrafrique est officiellement terminée. Seulement, quelque 350 soldats seront maintenus sà Bangui, notamment au sein de la force de l’ONU.

Trois ans après son lancement, Paris considère que l’opération Sangaris est un succès. En effet, du côté du ministre français de la Défense, on est convaincu qu’ « en déployant un dispositif de 1000 à 2500 hommes dans un contexte de massacres de masse, la France a réussi à mettre fin à l’essentiel des violences, à stabiliser la situation et à engager un processus de transition politique, même si un certain niveau de violence persiste en province ».

Le renversement, en mars 2013, du Président François Bozizé par des rebelles de la séléka, majoritairement musulmans, avait entraîné une contre-offensive des milices anti-balaka, principalement chrétiennes. Ce qui avait donné lieu à de violents affrontements inter-communautaires, justifiant l’intervention militaire française.

Lundi 31 octobre 2016, à Bangui, le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, rendra hommage aux militaires de l’opération Sangaris, sans oublier de souligner que la France « reste engagée en Centrafrique ». Ce vendredi 28 octobre 2016, Jean-Marc Ayrault a assuré que l’opération officiellement achevée, la France ne « laisserons pas tomber » ce pays. A terme, il ne restera plus que 350 militaires français à Bangui.