Cameroun : nouvel attentat de Boko Haram, 29 morts dans l’Extrême-Nord

Au moins 29 personnes ont péri dans des attentats, ce lundi matin, dans l’Extrême-Nord du Cameroun.

Boko Haram frappe de nouveau l’Extrême-Nord du Cameroun. Au moins 29 personnes, dont trois kamikazes, ont été tués, ce lundi matin, par au moins trois attentats-suicides dans la localité de Bodo, dans la région régulièrement ensanglantée par le groupe armé nigérian. Cette zone est proche de la frontière avec les bastions de Boko Haram. Mais la situation reste confuse sur place, car quatre attentats auraient frappé la zone, selon l’agence de presse britannique Reuters.

Boko Haram, dirigé par Abubakar Shekau depuis 2009, ne laisse aucun répit à l’Extrême-Nord du Cameroun, où 1200 personnes ont été tuées depuis 2013, selon un bilan publié début janvier par le porte-parole du gouvernement camerounais et ministre de la Communication, Issa Tchiroma Bakary. A ce jour, le groupe terroriste a fait 17 000 morts et plus de 2 millions de déplacés, essentiellement dans la région du nord du Nigeria.

Le Cameroun, mais aussi le Tchad et le Niger prêtent main forte au Nigeria dans la lutte militaire contre Boko Haram. Mais pour le moment, le groupe armé continue de faire des victimes malgré cette coopération militaire. Le Président nigérian Muhammadu Buhari avait promis de mettre fin à Boko Haram en trois mois. Un objectif loin d’être atteint.

Les attaques de Boko Haram ont aussi empêché 1 million d’enfants d’étudier à l’école correctement, selon les dernières estimations de l’ONU.