Burundi: les manifestations de moins en moins nombreuses dans la capitale

Les manifestants sont de moins en moins nombreux à se rassembler dans les rues de la capitale burundaise, lieu de la mobilisation depuis le 26 avril dernier des opposants à la candidature à un troisième mandat du Président Pierre Nkurunziza. L’essoufflement de la contestation s’explique par la présence massive des forces de l’ordre dans les rues de Bujumbura qui ont durement réprimé les protestataires, selon l’opposition.