Burundi : l’interdiction de boire de l’alcool avant 17 heures peu respectée

L’interdiction, du ministère burundais de l’Intérieur, de boire de l’alcool avant 17 heures semble peu suivie, même chez les policiers et certains proches du pouvoir, rapporte Syfia. Cette mesure, prise en novembre à cause des problèmes d’alcoolisme, consiste en la fermeture des bistrots jusqu’à 17 heures. Des amendes sont prévues pour les contrevenants (commerçants et clients), ainsi que des peines de prison pour les récidivistes.