Burundi : HRW prévient que les actes de torture se multiplient

Dans un rapport publié ce jeudi 8 juillet 2016, l’ONG Human Rights Watch, qui a recueilli les témoignages de dizaines de personnes, dénonce que es actes de torture se multiplient au Burundi. « Dans les cas que nous avons documentés, les agents des renseignement sont responsables de la majorité des cas. Mais il y a également des cas de torture par des agents de la police nationale burundaise et également des cas d’exactions graves par les gens qu’on appelle les Imbonerakure. Donc, ce sont des jeunes de la Ligue des jeunes du parti au pouvoir qui, souvent, travaillent en collaboration avec les services de renseignement et la police », indique HRW.