Burundi : Ban Ki-moon condamne l’assassinat de l’ancienne ministre Hafsa Mossi

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a condamné, mercredi 13 juillet 2016, l’assassinat de Hafsa Mossi, ancienne ministre burundaise aux Affaires de la Communauté d’Afrique de l’Est, à Bujumbura, capitale du Burundi. Dans un communiqué, un porte-parole de Ban Ki-moon a indiqué que le Secrétaire général a adressé « ses plus profondes condoléances à la famille de la ministre (…). Ce méprisable acte de violence ne servira qu’à aggraver les divisions, semer la méfiance et déstabiliser le pays ». Le chef de l’ONU a « réitéré la nécessité d’intensifier les efforts en vue de trouver une solution par voie de négociation à cette crise au Burundi », appelant « toutes les parties concernées à s’engager entièrement et volontairement dans ce processus de paix initié par la Communauté d’Afrique de l’Est ». Hafsa Mossi a été abattue par des hommes armés alors qu’elle conduisait le long de l’avenue de Nyankoni à Bujumbura. Le porte-parole de la police burundaise, Pierre Nkurikiye, a précisé que la victime a succombé à sa blessure sur son chemin vers l’hôpital.