Burkina Faso : Sankara aurait été tué sur ordre de Compaore

Prince Johnson, l’ancien chef rebelle libérien, a déclaré ce week-end à RFI que la mort de Sankara aurait été décidé par son bras droit et successeur, le président burkinabè, Blaise Compaore avec l’aval du chef de l’Etat ivoirien de l’époque, Felix Houphouët-Boigny. Thomas Sankara, militaire et homme politique, incarna et dirigea la révolution burkinabè du 4 août 1983 jusqu’à son assassinat le 15 octobre 1987.