Burkina Faso : nouvelle mutinerie militaire

De nouveaux coups de feu auraient été entendus dans la nuit de lundi à mardi dans le camp de la garde républicaine au centre de Ouagadougou lit-on mardi sur Afriscoop. Les mutins auraient tiré en l’air. Ils demanderaient le départ du chef de la garde républicaine, l’amélioration de leurs conditions de travail et le payement d’une prime dite d’honneur que perçoivent leurs collègues de la garde présidentielle. Il y a quelques semaines, plusieurs garnisons du Burkina Faso avaient été l’objet d’un mouvement d’humeur. Certains soldats s’étaient ensuite livrés à des pillages en ville, provoquant la colère des commerçants.