Burkina-Faso : nouvelle mutinerie de CRS à Ouagadougou

Une nouvelle mutinerie a éclaté mercredi soir dans la capitale du Burkina-Faso, Ouagadougou. Elle s’est déroulée cette fois dans une caserne de CRS (Compagnie républicaine de sécurité, police). Le «pays des hommes intègres» a connu ces dernières semaines une série de mutineries de militaires, notamment de la garde présidentielle elle-même. La colère s’était répandue dans plusieurs autres villes, scènes de pillages à la clé. C’est la première fois que la police de mutine.

Tout comme les soldats qui ont fini par obtenir satisfaction de leur réclamation, ces CRS demandaient une amélioration de leurs conditions financières.

Pour calmer la tension de ces dernières semaines, le président burkinabè Blaise Compaoré avait dissous son gouvernement en confiant à Luc Adolphe Tiao la charge de composer une nouvelle équipe. Blaise Compaoré s’est notamment réservé le poste de ministre de la Défense.