Burkina Faso : cinq morts dans les heurts entre policiers et militaires

Cinq personnes sont mortes (deux policiers et trois soldats) dans les heurts qui ont opposé, mardi et mercredi, à Ouagadougou, forces de l’ordre et des militaires, rapporte TV5. On compte également des blessés dans les deux camps et chez les civils, à cause des balles perdues. Le sommet de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest, qui devait s’ouvrir ce vendredi dans la capitale, a dû être reporté. Le calme semble toutefois revenu.