Burkina : arrestation d’Eddie Komboïgo, président du parti de Compaoré

Le président du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), Eddie Komboïgo, a été arrêté le samedi 23 janvier 2016, a appris « Burkina24 » de sources sécuritaires.

A Ouagadougou,

Le premier responsable de l’ancien parti au pouvoir, qui s’était réfugié aux Etats-Unis, est rentré à Ouagadougou, vendredi 22 janvier 2016. Convoqué par la gendarmerie, Eddie Komboïgo s’y est rendu de lui-même. Le président du CDP figure parmi les personnes recherchées dans le cadre du putsch du 16 septembre 2015.

Expert comptable de profession et à la tête de plusieurs sociétés au Burkina et à l’étranger, M. Komboïgo, un proche de Fatou Diendere, l’épouse du Général putschiste Gilbert, porté à la tête de l’ex-parti présidentiel au lendemain de la chute Compaoré, chassé par l’insurrection populaire, avait vu sa candidature à la Présidentielle rejetée par le Conseil constitutionnel.

L’arrestation de M. Komboïgo porte à quarante le nombre de personnes écrouées depuis la mise en échec du putsch, dont les généraux Gilbert Diendere, ancien patron du RSP et chef d’état-major particulier et Djibril Bassolet, ex-chef de la diplomatie de Compaoré.

Des mandats d’arrêts émis contre plus de cinq personnes, dont Fatou Diendere, sont toujours en cours.