Bruxelles, Attentats : le Belge originaire du Maroc toujours en fuite

Le Belge d’origine marocaine Najim Laachraoui suspect des attentats de Bruxelles n’a pas été arrêté ce matin à Anderlecht. Il est activement recherché par les forces de sécurité belges et françaises.

Le troisième homme suspecté dans les attentats de Bruxelles court toujours. Activement recherché depuis que son ADN avait été retrouvé sur « du matériel explosif utilisé lors des attaques » de Paris du 13 novembre, le Belge d’origine marocaine Najim Laachraoui n’a pas été arrêté ce matin à Anderlecht.

Son arrestation a été annoncé à grands fracas par la presse belge, notamment La Dernière Heure et RTL. Sauf que Najim Laachraoui a pris les jambes à son cou, suspecté d’avoir participé aux attentats qui ont touché l’aéroport de Bruxelles, mardi 22 mars 2016 au matin. Il y a bien eu une interpellation ce matin, mais il ne s’agirait pas de Najim Laachraoui explique La Dernière Heure dans une version mise à jour.

La police belge avait diffusé la photo de trois suspects prise par les caméras de surveillance de l’aéroport. L’un deux qui se cachait derrière un chapeau et des lunettes noires ne serait autre que Najim Laachraoui. Les deux autres hommes se seraient fait exploser. L’un des kamikazes de l’aéroport serait Ibrahim El Bakraoui alors que le second n’a pas encore été identifié.

L’explosion du métro serait également l’œuvre d’un kamikaze identifié comme étant Khalid El Bakraoui. Le nom des deux frères El Bakraoui avait déjà été évoqué dans l’enquête sur les attentats de Paris, après la perquisition de l’appartement de Forest qui avait conduit à l’arrestation de Salah Abdeslam quelques jours plus tard, souligne Yabiladi.