Boutros Boutros-Ghali est mort

L’ancien secrétaire général de l’ONU, l’Egyptien Boutros Boutros-Ghali est mort ce mardi, à l’âge de 93 ans. C’est une grande figure de la diplomatie internationale qui disparaît. Il avait également été le Secrétaire général de l’organisation internationale de la Francophonie.

L’ambassadeur du Venezuela, Rafael Ramirez, qui préside le Conseil de sécurité durant le mois de février, a annoncé le décès de l’ex-secrétaire général de l’ONU, l’Egyptien Boutros Boutros-Ghali, mort ce mardi 16 février 2016, à l’âge de 93 ans.

« Nous avons été informés que l’ancien secrétaire général Boutros Boutros-Ghali est décédé », a déclaré Rafael Ramirez au Conseil. Le diplomate égyptien, originaire d’une famille de chrétiens coptes, avait été le premier Africain à accéder au poste de secrétaire général, une fonction qu’il avait occupée entre 1992 et 1996. Boutros Boutros-Ghali avait en outre occupé le poste secrétaire général de la Francophonie, de 1997 à 2002.

En 1979, alors ministre égyptien des Affaires étrangères, il est avec son homologue israélien Moshe Dayan, l’un des principaux négociateurs des accords de paix israélo-arabes signés par Anouar el-Sadate et Menahem Begin. Depuis 2009, Boutros Boutros-Ghali était également membre du jury du Prix pour la prévention des conflits décerné tous les ans par la Fondation Chirac, qui œuvre en faveur de la paix dans le monde.