Botswana : l’offensive du gouvernement sur les chasseurs bushmen

Selon l’organisation bushman First People of the Kalahari, six Bushmen ont été arrêtés pour avoir chassé dans le camp de relocalisation de New Xade.

Ces dernières arrestations portent à au moins 48 – dont la plupart depuis juin dernier – le nombre de Bushmen appréhendés pour avoir chassé depuis leur victoire judiciaire de décembre dernier.

En décembre 2006, la Haute Cour botswanaise avait reconnu que les Bushmen avaient été illégalement expulsés de leur territoire dans la réserve du Kalahari central en 2002 et que le gouvernement avait violé la législation nationale en refusant d’accorder des permis de chasse aux Bushmen.

Outre le refus de leur accorder des permis de chasse, les autorités refusent de leur procurer des moyens de transport pour retourner chez eux. Il leur est interdit d’utiliser leurs puits de la réserve et ils ne sont pas autorisés à rapatrier leurs petits cheptels.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd’hui : Ces derniers mois, le gouvernement a considérablement renforcé la campagne de harcèlement qu’il mène contre les chasseurs bushmen. Il s’agit bien évidemment là d’une manœuvre destinée à empêcher les Bushmen de retourner chez eux. Tout porte à croire qu’il est déterminé à refuser les termes du verdict de la Haute Cour ».

Pour en savoir plus sur les Bushmen :

Survival International (France)

Survival aide les peuples indigènes à défendre leur vie, protéger leurs terres et déterminer leur propre avenir