Bénin : Grèves perlées dans les entreprises après la suspension des primes et indemnités

La réaction des travailleurs n’a pas tardé à la suite de l’annonce officielle de la suspension des accessoires du salaire. Une paralyse des sociétés et offices d’Etat se profile à l’horizon.

Fâchés, les travailleurs de sociétés et offices d’Etat béninois commencent déjà par observer des mouvements de grève. Le débrayage est d’ores et déjà effectif à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS). Les fonctionnaires de cette structure observent un arrêt de travail de quarante huit heures. Ils menacent de durcir leur mouvement et de le rendre illimité dès la semaine prochaine si la suspension de leurs primes et indemnités n’est pas levée. Ceux qui sont dans le secteur de la commercialisation des produits pétroliers, sans oublier les fonctionnaires de la Société béninoise d’énergie électrique (SBEE) tiennent aussi le même langage. Tous les travailleurs, avec en tête de peloton leur secrétaire général de syndicat ou centrale syndicale, veulent donner l’insomnie aux gouvernants actuels du Bénin.

Pendant que les différentes menaces fusent de partout dans le pays, le Chef de l’Etat est en visite officielle en France. Boni Yayi a été reçu par Nicolas Sarkozy à l’Elysée hier mardi 08 novembre 2011 pour quelques minutes d’échanges sur les sujets de coopération bilatérale.

Lire : Bénin- Le gouvernement clarifie le sujet des primes et indemnités des fonctionnaires