Attaques terroristes au Burkina : le point sur la situation

La situation est toujours confuse au Burkina Faso, suite aux attaques terroristes menées vendredi soir par un commando à l’hôtel Splendid et au restaurant Capuccino très fréquentés par les Occidentaux.

De notre correspondant à Ouagadougou,

L’hôtel Splendid à Ouagadougou, la capitale burkinabè, a été l’objet
d’une attaque en début de soirée ce 15 janvier 2016. Plusieurs
véhicules, au moins six selon des témoins, ont été incendiés. Le
restaurant Cappuccino, situé en face de l’hôtel Splendid, a également essuyé
des tirs, et selon des témoins, ces tirs ont fait des morts.

Le couvre-feu a été ramené de 23h à 6h du matin. Un assaut a été lancé par les forces spéciales burkinabè, appuyées par les forces spéciales françaises et le renseignement américain. L’opération, maintenant terminée, a permis 126 d’otages. Au moins 23 personnes de 18 nationalités différentes ont été tuées lors des attaques.

Après un entretien avec le comité de crise au ministère de la
Fonction publique, le Président Roch Kaboré a confirmé un bilan
provisoire de 23 morts et une centaine d’otages libérés. « Nous
appelons le peuple à la vigilance et au courage », a dit le Président du
burkinabè.

Le Président du Burkina, Roch Marc Christian Kaboré, s’est rendu dans la matinée à l’hôtel Splendid, principal théâtre de l’attaque. Les forces burkinabè donnaient encore l’assaut sur l’hôtel à peine quatre heures plus tôt. Washington dispose également de 75 militaires dans le pays et a indiqué avoir apporté un soutien aux forces françaises dans l’opération.