Areva confirme et « déplore » l’expulsion de son directeur du Niger

Le groupe nucléaire français Areva a confirmé jeudi l’expulsion de son directeur au Niger par les autorités du pays et l’a « déplorée », démentant de nouveau « tout soutien » aux rebelles touareg, rapporte Romandie.fr. Les dirigeants d’Areva affirment que si l’argent qu’ils ont remis aux Forces nationales d’intervention et de sécurité (Fnis), pour protéger leurs salariés sur le site d’exploration d’Imouraren (nord), a été « partiellement détourné de ses fins, il l’a été aux dépends d’Areva ».