Arche de Zoé : les Français pourraient être grâciés par le président tchadien

Le président tchadien, Idriss Deby Itno, a déclaré mercredi qu’il n’excluait pas d’accorder une grâce aux six Français de l’Arche de Zoé, condamnés à huit ans de prison pour « tentative d’enlèvement d’enfants » au Tchad, rapporte Le Monde. « A partir du moment où la Constitution tchadienne me donne le droit d’élargir qui que ce soit, tchadien ou étranger (…), ce n’est pas impossible, si la France le demande bien sûr, que j’examine cette question », a-t-il expliqué lors d’une conférence de presse à N’Djamena. Il semblerait que le président tchadien souhaite entretenir de bonnes relations avec la France pour s’assurer le soutien de Paris face aux rebelles qui menacent de prendre le pouvoir.