An 1 des attentats de Bruxelles, la Belgique se souvient

Un an après les attentats qui ont frappé la capitale belge, la commune bruxelloise de Molenbeek toujours sous haute surveillance.

Décrite comme étant un foyer de radicalisation islamiste, la commune bruxelloise de Molenbeek est toujours sous haute surveillance, un an après les attentats qui ont frappé la capitale belge.

Flash-back : C’est à 7h58, ce jour-là, qu’Ibrahim El Bakraoui et Najim Laachraoui, djihadistes affiliés au groupe Etat islamique (EI), avaient déclenché leur charge de TATP dans le hall des départs de l’aéroport de Bruxelles-Zaventem, causant la morts de 16 personnes de sept nationalités. Un an après, c’est en observant une « minute de bruit » que les conducteurs et contrôleurs des métros, trams et bus de la société des transports en commun bruxellois marquent le moment de l’explosion à Maelbeek.

Les commémorations vont se poursuivre toute la journée, notamment à la station de métro Maelbeek. Le couple royal inaugurera une sculpture monumentale à deux pas du siège de la Commission Européenne. rappelons que la Belgique avait déjà été choquée en mai 2014 par l’attentat au Musée juif de Bruxelles qui avait fait 4 morts.