Algérie : Vers une loi criminalisant le colonialisme ?

A la veille des commémorations du massacre de Sétif le 8 mai 1945, Mohamed Chérif Abbes, ministre algérien des Moujahidine, a déclaré que l’ensemble de la société civile algérienne était favorable à une loi criminalisant le colonialisme. Il s’oppose ainsi à Ahmed Ouyahia, Premier ministre et secrétaire général du RND, qui avait déclaré que ce projet de loi était une manoeuvre politicienne rapporte TSA.