Algérie : l’imam qui a menacé l’écrivain Kamel Daoud écope de 3 mois ferme

Le tribunal d’Oran a rendu son verdict dans le cadre de l’imam salafiste Zraoui Hamadache, qui avait menacé de mort l’écrivain et journaliste Kamel Daoud. Il a été condamné, ce mardi 8 mars 2016, à six mois de prison dont trois ferme. L’imam a également écopé d’une amende de 50 000 dinars (environ 500 euros). L’affaire date de décembre 2014. L’imam avait publié sur Facebook un appel contre Kamel Daoud qu’il qualifie « d’apostat » et de « sioniste qui insulte le Coran et combat l’islam ». L’imam avait écrit dans ce post que « si la charia islamique était appliquée en Algérie, la sanction serait la mort pour apostasie et hérésie » contre le journaliste. Il avait même appelé le pouvoir algérien à condamner Kamel Daoud et à « l’exécuter publiquement pour sa guerre contre l’Islam ».