Alger met en garde contre une intervention militaire en Libye

L’Algérie a réaffirmé, ce jeudi 3 mars 2016, son attachement à une solution politique et non militaire, à la crise que traverse ce pays voisin qu’est la Libye. En effet, Alger a mis en garde contre une éventuelle nouvelle intervention militaire internationale en Libye et a réaffirmé son attachement à une solution politique à la crise. En 2011, sous mandat de l’ONU, Washington, Paris et Londres avaient lancé une opération militaire en Libye pour soutenir les insurgés contre le régime de Mouammar Kadhafi, avant que l’Otan n’en prenne les commandes. « Toute autre intervention militaire en Libye engendrera davantage de destruction et de pertes humaines », a expliqué le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra.