Afrique du Sud : les parlementaires votent pour un avortement plus facile

Les parlementaires sud-africains ont voté jeudi pour des changements devant permettre de faciliter l’accès à l’avortement. Parmi les modifications, on compte la création de structures pratiquant des interruptions volontaires de grossesse 24h sur 24. La mesure a engendré des critiques de la part de ceux qui estiment que la loi sur l’avortement est déjà trop laxiste, rapporte le Mail&Guardian.