Afrique du Sud : abandon des recherches pour les disparus de la mine de Gravelotte

Ce matin, le gouvernement sud-africain a laissé entendre qu’il ne récupèrerait pas les corps d’une vingtaine de mineurs clandestins ensevelis suite à l’effondrement d’une mine d’or désaffectée la semaine dernière, a-t-on appris par les sources locales. Les autorités tiennent les propriétaires des mines pour responsables de la tragédie et leur reprochent surtout l’exploitation illégale des enfants dans des mines dangereuses.