Affaire du mariage musulman annulé : la magistrate menacée

La magistrate du tribunal de grande instance de Lille (Nord de la France), qui a annulé un mariage parce que l’épouse avait menti sur sa virginité, « a reçu des menaces, des lettres anonymes de menaces», a expliqué dimanche la ministre de la Justice Rachida Dati sur la chaîne Canal+. La juge a porté plainte pour outrage à magistrat et une enquête est en cours sur cette affaire, indique Le Figaro.