Affaire Borrel : invité à Cannes, le président djiboutien ne sera pas entendu

La juge chargée de l’enquête sur la mort du juge français Bernard Borrel, en 1995, à Djibouti, a demandé à entendre comme témoin, vendredi à Paris, le président djiboutien Ismaïl Omar Guelleh, qui doit participer au sommet Afrique-France à Cannes, indique JeuneAfrique.com. « Les chefs d’Etat disposent des mêmes immunités que les diplomates et en conséquence ne peuvent être contraints de témoigner dans le cadre d’une procédure judiciaire », a répondu mercredi le ministère français de la Justice.