Affaire Borel : prison ferme pour deux hauts responsables djiboutiens

Deux haut responsables djiboutiens on été condamnés, jeudi, à des peines de 18 mois et un an de prison ferme dans l’affaire du juge Borel. En leur absence, le procureur général Djama Souleiman et le chef des services secrets Hassad Saïd, ont été reconnus coupables rapporte Le Nouvel Obs. Ils sont condamnés pour subordination de témoin visant à protéger l’actuel président djiboutien Ismaël Omar Guelleh. Francis Spiner, avocat de la défense représentant l’Etat djiboutien, dénonçait, vendredi, sur RFI, l’impartialité de la décision. Il a décidé de faire appel.