Affaire Ben Barka : le Maroc assure n’avoir pas reçu de mandats d’arrêt

Le ministère marocain de la Justice a « catégoriquement » démenti une information selon laquelle le Royaume chérifien a reçu des mandats d’arrêt internationaux contre quatre officiels dans l’affaire de la disparition de Medhi Ben Barka. L’opposant n’a plus été revu depuis le 29 octobre 1965, à Paris, où il préparait la réunion d’un groupe international d’activistes de gauche, rappelle Magharebia.