Affaire Arche de Zoé : Rama Yade regrette la « mise en cause » de la France

Rama Yade a déploré mardi que l’image de la France ait été « mise en cause » après l’arrestation au Tchad des six membres de l’association française l’Arche de Zoé, relate L’Express. La secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères et aux droits de l’Homme invite les ONG à se doter d’une charte déontologique plus sévère.