Abus des droits humains

L’instance « Equité et réconciliation » (IER) chargée de régler les dossiers des « années de plomb » au Maroc, a annoncé avoir reçu quelque 20 000 demandes d’indemnisation pour des disparitions forcées et détentions arbitraires qui ont eu lieu entre 1956 et 1999, note Panapress.