1er septembre 2014 / Mis à jour à 18:12 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Voyager au Bénin


 
 

Bénin


IDENTITÉ

Statut : République

Chef de l’Etat : Boni Yayi

Superficie : 112 620 km²

Population : 8 662 000 d’habitants

Capitale : Porto-Novo

Villes principales : Cotonou, Djougou, Parakou, Natitingou, Abomey

Pays limitrophes : Togo, Burkina Faso, Niger, Nigeria

Religion : Animistes (60%), musulmans (25%), chrétiens (15%).

Langue : Français (officielle), fon et dialectes locaux

Monnaie : Franc CFA

Décalage horaire : GMT + 1.



GÉOGRAPHIE

De la plaine côtière du littoral atlantique, percée par les fleuves Mono et Ouémé jusqu’au Nord, plus sauvage, qui forme, avec ses massifs montagneux de l’Atakora à l’ouest et le fleuve Niger à l’est, la limite extrême du Sahel, le Bénin présente des paysages variés.
On distingue cinq grandes zones géographiques.

Le Bénin littoral
Formé administrativement par les départements de l’Atlantique, de l’Ouémé et la partie méridionale du Zou (latitude d’Abomey), ce territoire correspond au bassin côtier qui évolue vers des plateaux de terre de barre mollement ondulés, séparés par des vallées méridiennes et coupés par de vastes zones humides et de marais formées autour du delta du fleuve Ouémé (le lac Nokoué).
Le territoire se distingue par une végétation de savane arbustive particulièrement dégradée sous l’influence de l’activité humaine et de zones humides. Des vestiges de la forêt primaire (forêts classées, forêts sacrées) donnent une idée approximative de la végétation originelle de cette région. De nombreuses palmeraies plantées (dès le XVIIIe siècle) et des cocoteraies remplacent aujourd’hui le couvert forestier. Le littoral reste également fortement dégradé par l’exploitation de carrières de sable et l’implantation de la ville de Cotonou et de son port.
Deux zones ont conservé un milieu naturel intéressant : depuis Porto-Novo le long du fleuve Ouémé, le paysage se distingue par de grandes zones humides et les berges du fleuve ; autour de Ouidah, de vastes plages vierges (route des Pêches) forment une sorte de presqu’île entre la mer et les zones humides du fleuve Mono.

Le Mono
Bien qu’appartenant au territoire du littoral, le Mono se distingue par la qualité de son paysage entre le fleuve Mono et la rivière Kouffo qui ont formé une vaste zone humide aux paysages d’une grande beauté. C’est aussi un territoire dégradé par l’activité humaine, mais il garde de nombreux sites intacts, particulièrement autour du delta et le long du fleuve Mono. Le Mono reste le lieu de villégiature du littoral béninois avec Grand-Popo, vaste plage vierge frappée par une mer tumultueuse et réputée très dangereuse en raison de la barre.

Bénin central
Compris dans toute la partie nord du département du Zou, le Bénin central est une vaste plaine de savane arbustive et arborée d’où émergent quelques collines (Dassa, Savé). La culture du manioc, de l’igname, de l’arachide, du mil et du maïs caractérise l’activité humaine.

Le Borgou
Le Borgou est divisé en deux sous-régions : à partir de Parakou, la plaine à savane arbustive et arborée évolue vers un paysage nettement plus clairsemé et sec vers les basses vallées du fleuve Niger dès Kandi. L’agriculture reste dominée par le sorgho, le maïs, l’igname et le coton. Vers le nord, on voit paître de grands cheptels bovins, essentiellement dans la vallée du fleuve Niger. Le très sauvage parc du W du Niger constitue un réservoir écologique d’une grande beauté où alternent les savanes arborées et arbustives denses.

L’Atakora
Dominé par la chaîne montagneuse de l’Atakora, ce territoire n’a subi la pression humaine qu’en de rares endroits, le long de la frontière togolaise, où l’agriculture reste encore confinée sur de petites surfaces. Les vastes savanes arbustives et arborées, découpées par des rivières et cascades, entourent les massifs rocailleux des montagnes au sol presque stérile. Le parc national de la Pendjari est l’un des plus beaux sanctuaires de la flore et de la faune de l’Afrique de l’Ouest.



FORMALITÉS

Un visa est obligatoire pour les ressortissants de l’Union Européenne et du Canada. En France, il s’obtient auprès du consulat du Bénin, 89, rue du Cherche-Midi, 75006 Paris - Tel : 01 42 22 31 91. Une photo d’identité, le passeport en cours de validité et la photocopie du billet d’avion vous seront réclamés. Prévoyez de la monnaie pour le payer car ni les chèques ni les cartes de crédit ne sont acceptés prévoir de 20 à 50 ? selon la durée du trajet). Le délai d’obtention du visa est de 3 à 4 jours.
Au consulat, mais aussi à l’entrée du pays et au passage en douane, on vous demandera certainement votre lieu de résidence au Bénin. Si vous n’en avez pas de précise, donner l’adresse d’un hôtel du pays.



SANTÉ

Comme dans la majorité des pays d’Afrique noire, le départ s’accompagne d’une préparation médicale car la plupart des maladies tropicales contre lesquelles les Occidentaux ne sont pas immunisés peuvent entraîner parfois des complications sérieuses. C’est donc avant le départ qu’il faut y penser et prendre éventuellement contact avec un médecin pour planifier les traitements préventifs. Lors du passage douanier, la présentation d’un certificat de vaccination contre la fièvre jaune est obligatoire.Il est aussi recommandé aux voyageurs de suivre un traitement antipaludéen avant, pendant et après le séjour au Bénin. La vaccination contre la fièvre typhoïde, le tétanos, l’hépatite A et l’hépatite B est également conseillée.



CLIMAT

Le Bénin est situé dans la zone intertropicale au climat chaud et humide. On y distingue le climat béninois (subéquatorial), le climat des régions soudaniennes à deux nuances et le climat atakorien. Plus généralement, deux types de situation se présentent : la saison des pluies et la saison sèche, variant du Nord au Sud.
Au sud du pays : climat béninois (subéquatorial)
De Cotonou jusqu’à Savé, la pluviosité annuelle peut atteindre 1 400 mm, échelonnés en deux saisons des pluies.
On y distingue, généralement, quatre saisons :
- Une saison sèche de décembre à mars avec des températures variant entre 24 et 30 °C. C’est la saison la plus chaude.
- Une saison des pluies de mars à juillet avec un point culminant au mois de juin où l’air est saturé d’humidité.
- Une courte saison sèche d’août à septembre avec des températures plus douces.
- Une saison des pluies moins importante de fin septembre à fin novembre avec des températures variant entre 24 et 29 °C.
La température moyenne de l’océan varie entre 26 °C (mois d’août) et 29 °C (avril-mai).
Au nord du pays : climat soudanien et atakorien
Au nord, la pluviosité annuelle ne dépasse pas 1 000 mm et au nord-est du Bénin 850 mm, avec une saison des pluies suivie d’une longue saison sèche répartie en deux temps.
On y distingue, généralement, trois saisons :
- Une saison sèche et fraîche, allant de fin octobre à mi-février avec des températures variant entre 15 et 35 °C. Sur certains plateaux, la chaleur impose une vie au ralenti en milieu de journée (il fait parfois 40 °C) mais l’air est sec et les nuits relativement fraîches. C’est aussi l’époque de l’Harmattan, vent sec et froid du nord-est, chargé de poussière et qui diminue sensiblement la visibilité. L’humidité de l’air est à son minimum.
- Une saison sèche et chaude, de mi-février à mi-mai avec des températures mensuelles variant de 21 à 40 °C. L’humidité de l’air s’accroît progressivement.
- Une saison des pluies de mi-mai à mi-octobre avec un maximum de pluie en août. L’air y est alors saturé d’humidité. La température varie entre 22 et 34 °C.



INFOS UTILES

Adresses utiles :
Ambassade du Bénin
87, avenue Victor Hugo 75116 Paris
Tel : 01 45 00 98 82 - Fax : 01 45 01 82 02
www.ambassade-benin.org/

Consulat du Bénin
89, rue du Cherche-Midi 75006 Paris
Tel : 01 42 22 31 91- Fax 01 42 22 32 44



CARTE

 

à la une




communiqués


en bref




image du jour

dossiers