27 mai 2016 / Mis à jour à 14:02 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Kenya
Violences électorales au Kenya : des entreprises ferment leurs portes

Des chefs d’entreprise de la ville de Kisumu, située à l’Ouest du Kenya, ont décidé de surprendre leurs activités à deux mois des élections, par crainte de violence qui pourraient éclater. Avec la fermeture des entreprises, c’est plusieurs milliers d’employés qui seront au chômage. Selon le Humanitarian News et Analysis, les élections de 2007 entre Raila Ondiga et Mwai Kibaki avaient fait plusieurs morts.


Kenya en bref
Tôt ce samedi matin, des centaines de personnes sont venues à Garissa pour une course de 5 kilomètres à la mémoire des victimes. Certains portaient des t-shirts avec des slogans de paix. Plus tard...

L’ONU en a fait l’annonce, ce lundi 23 novembre, les catastrophes naturelles, toujours plus fréquentes, ont tué quelque 600 000 personnes en vingt ans. La Chine et l’Inde dominent le classement des...

L’Union africaine et l’ONU note avec une profonde préoccupation, "que le caractère humanitaire du camp des réfugiés de Dadaab a été compromis par les activités du groupe terroriste shebab que le...


derniers articles Kenya
Le 30 avril 2016, d’épaisses fumées s’élevaient dans le ciel du Kenya, devant le parc national de Nairobi. Dans un record historique pour l’Afrique, 105 tonnes d’or blanc étaient brûlées. L’or blanc,...

Au Kenya, deux membres présumés de l’Etat islamique préparant des attaques terroristes ont été interpellés.

Les juges de la Cour pénale internationale ont décidé mardi d’abandonner les poursuites contre le vice-président kényan William Ruto, faute de preuves suffisantes.


à la une




en bref