20 avril 2014 / Mis à jour à 12:30 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Kenya
Violences électorales au Kenya : des entreprises ferment leurs portes

Des chefs d’entreprise de la ville de Kisumu, située à l’Ouest du Kenya, ont décidé de surprendre leurs activités à deux mois des élections, par crainte de violence qui pourraient éclater. Avec la fermeture des entreprises, c’est plusieurs milliers d’employés qui seront au chômage. Selon le Humanitarian News et Analysis, les élections de 2007 entre Raila Ondiga et Mwai Kibaki avaient fait plusieurs morts.


Kenya en bref
La secrétaire du cabinet du Logement, Charity Ngilu, a annoncé vendredi que le Kenya va construire 300 000 logements au cours des trois prochaines années, selon l’agence Xihnua. Un...

Human Rights Watch (HRW) a accusé ce vendredi les autorités kényanes d’utiliser les Somaliens et Kényans d’ethnie somali comme "boucs émissaires", alors que des milliers de personnes...

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) s’est dit préoccupé après l’arrestation de plus de 2000 Somaliens et d’autres ressortissants au Kenya, la semaine...


derniers articles Kenya
Depuis vendredi, environ 3000 ressortissants somaliens et kényans de l’ethnie somalie ont été arrêtés par la police à Nairobi, dans le but de rétablir la sécurité dans le pays. Mercredi,...

Des heurts ont éclaté vendredi à Mombasa entre la police et des jeunes musulmans.

La ville touristique de Mombasa a été sécurisée davantage après qu’un chef islamiste ait été tué mardi.


à la une




en bref