28 avril 2015 / Mis à jour à 03:16 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Kenya
Violences électorales au Kenya : des entreprises ferment leurs portes

Des chefs d’entreprise de la ville de Kisumu, située à l’Ouest du Kenya, ont décidé de surprendre leurs activités à deux mois des élections, par crainte de violence qui pourraient éclater. Avec la fermeture des entreprises, c’est plusieurs milliers d’employés qui seront au chômage. Selon le Humanitarian News et Analysis, les élections de 2007 entre Raila Ondiga et Mwai Kibaki avaient fait plusieurs morts.


Kenya en bref
Une bousculade sur le campus de Kikuyu à l’Université de Nairobi, la capitale kényane, a provoqué la mort d’au moins un étudiant et de 141 autres blessés, selon Xinhua. L’explosion d’un transformateur...

Des étudiants français ont décidé de se mobiliser jeudi 9 avril à 13h, place de la Sorbonne à Paris, en hommage aux étudiants kényans assassinés lors de l’attaque de l’université de Garissa, dans l’est du...

Les compagnies de transfert d’argent vers la Somalie sont accusées par le Kenya de complicité avec les Shebab. Près de 85 personnes et organisations liées à ce commerce ainsi que des organisation...


derniers articles Kenya
Afin de lutter contre les accidents devenus trop fréquents au Kenya, la sécurité routière a pris, ce vendredi, une mesure draconienne. Elle envisage d’inculper pour tentative de suicide les piétons...

Près de vingt jours après l’attentat de Garissa au Kenya, neuf policiers ont été suspendus car ils pourraient avoir été au courant de l’attaque, mais, selon les enquêteurs, n’ont rien fait pour...

Le gouvernement somalien a appelé le Kenya à lever le gel des comptes des entreprises de transfert d’argent somaliennes.


à la une




en bref