8 décembre 2016 / Mis à jour à 03:58 - Paris  Newsletter  /    Alertes e-mail  /    English edition  /    Flux
Pan Afrique
Vers un retrait commun des pays africains de la CPI

Réunis à Addis Abeba les 30 et 31 janvier 2016, les dirigeants africains ont accusé la cour pénale internationale de s’acharner sur l’Afrique. Sur proposition du Président kényan, Uhuru Kenyatta, l’Union Africaine a décidé de préparer une feuille de route censée aboutir au retrait commun des pays africains de la CPI. Nouveau président en exercice de l’Union Africaine, le Tchadien Idriss Deby a publiquement apporté son soutien à la proposition kényane qui a été adoptée par le sommet d’Addis Abeba, estimant que « le constat que nous avons fait », a-t-il déclaré, c’est que la CPI s’acharne beaucoup plus sur l’Afrique, y compris sur des chefs d’Etat en exercice, alors qu’ailleurs dans le monde où les droits de l’Homme sont bafoués, personne n’est inquiété. Il y a là deux poids et deux mesures »..



derniers articles
Les enlèvements de lycéennes et les attentats suicides ont longtemps été les images associées au conflit dû à Boko Haram. Mais la violence fait aujourd’hui de nouvelles victimes : les milliers d’enfants...

Ce 6 décembre 2016, le procès de l’Ougandais Dominic Ongwen s’est ouvert devant la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye, Pays-Bas. Enlevé alors qu’il était encore enfant par l’Armée de résistance...

Mes chers collègues, Mesdames, Messieurs les Ministres, Monsieur le Représentant du Secrétaire général des Nations Unies, Monsieur le Représentant de la Commission de l’Union Africaine, Monsieur le...


à la une



en bref