28 juillet 2017 / Mis à jour à 07:13 - Paris  Newsletter  /    Alertes e-mail  /    English edition  /    Flux
Pérou - Racisme
Une journaliste afropéruvienne victime d’insulte raciste : ’’midi passé, les noirs ne réfléchissent plus’’

Au Pérou,l’animatrice de télévision, Sofía Carrillo, a dénoncé un acte discriminatoire à son encontre qui s’est produit dans le bureau de l’office des Migrations situé à l’aéroport Jorge Chávez. La "blague’’ raciste a été faite par un employé de la fonction publique.

Les faits. L’activiste des droits de la communauté afropéruvienne avait oublié de faire tamponner son passeport après son retour au Pérou en provenance de la Colombie. C’est alors qu’un employé en charge des Migrations lui a lâché "comme midi est passé, tu oublies ", selon ce qu’elle a affirmé à TV Perú, chaine de télévision pour laquelle elle travaille.

Carrillo a pris le commentaire pour une blague raciste. "On insulte toujours les afrodescendants de cette manière en affirmant que quand midi est passé, nous arrêtons de réfléchir", indique-t-elle.

"Cette affirmation a une origine raciste qui remonte au passé de l’esclavage et qui se répète sans doute. Le monsieur me l’a dit une fois, puis une autre. Tu ne te souviens pas parce que midi est passé", a-t-elle relaté.

Mesures drastiques. Cette phrase a une connotation racial depuis les temps de l’esclavage, parce que les esclaves étaient réduits à de longues journées de travail et d’exploitation. La journaliste va engager une poursuite pénale contre le fonctionnaire pour discrimination.

"Le racisme, la violence, la discrimination sont des situations douloureuses. Je ne joue pas la victime, j’essaie de démontrer que les afropéruviens demeurent victimes de racisme et de discrimination. Nous méritons des lois claires qui sanctionnent ce type de comportements", a-t-il indiqué.

Les autorités de l’Office des Migrations ont pris en compte la dénonciation de Sofia Carrillo et ont promis de faire enquête . L’entité a condamne tout acte discriminatoire contre toute personne sur son compte Twitter.

Traduit de l’Espagnol par Guy Everard Mbarga



à la une




communiqués

afrik-foot