20 décembre 2014 / Mis à jour à 19:46 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
France - Tunisie
Violences en Tunisie : l’inquiétude française

Laurent Fabius, ministre français des Affaires étrangères, a, ce dimanche, exprimé son inquiétude sur la crise tunisienne actuelle en affirmant : « Nous n’avons pas, nous Français - faisons très attention à cela -, à nous ingérer dans ce qui se passe en Tunisie. Mais nous sommes évidemment attentifs, inquiets, parce que ce sont nos amis, nos cousins ». A travers son discours, il condamne la mort de Chokri Belaïd, appelle la Tunisie à la non-violence précise Le Point.fr, et espère que « les autorités, les élus, trouvent les moyens par le dialogue de trouver une solution ».


Tunisie en bref
A deux jours du second tour de la Présidentielle qui opposera le président sortant Moncef Marzouki à Beji Caïd Essebsi, leader du parti Nida Tunès, les deux candidats organisent leurs derniers meeting...

C’est une première en Tunisie. L’assassinat des deux opposants tunisiens, Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi, a été revendiqué, ce jeudi, dans une vidéo, par des djihadistes ayant rejoint depuis peu l’Etat...

Beji Caïd Essebsi fait de la lutte contre le terrorisme, l’une de ses priorités. En effet, lors de la conférence de presse qu’il a tenue, il a insisté sur son engagement en faveur de la lutte contre le...


derniers articles Tunisie
La campagne pour le second tour de la Présidentielle en Tunisie, qui aura lieu dimanche, s’achève ce vendredi. Elle a été marquée par de nombreuses attaques personnelles entre les deux candidats : le...

Alors que la Tunisie s’apprête à élire, le 21 décembre, un nouveau Président, des djihadistes de l’Etat Islamique revendiquent l’assassinat de Chokri Belaïd et de Mohamed...

Le Président tunisien sortant, Moncef Marzouki, a organisé un meeting de campagne pour sa réélection à Sidi Bouzid, où a débuté la révolution après l’immolation de Mohamed Bouazizi, il y a quatre...


à la une




en bref