13 mai 2018 / Mis à jour à 17:45 - Paris  Newsletter  /    Alertes e-mail  /    English edition  /    Flux
Côte d’Ivoire - Trafic - Animaux
Trois tonnes d’écailles de pangolin saisies et 8 personnes arrêtées en Côte d’Ivoire

La Côte d’Ivoire a saisi trois tonnes d’écailles de pangolin et a arrêté huit personnes qui s’apprêtaient à vendre leur butin, probablement destiné au marché asiatique.

Huit trafiquants ont été arrêtés dans la nuit de mardi à mercredi alors qu’ils s’apprêtaient à vendre trois tonnes d’écailles de pangolin, probablement à destination de l’Asie, a déclaré le capitaine Thimotée Gnahore, de l’Unité de lutte contre la criminalité transnationale organisée (UCT), lors d’une conférence de presse à Abidjan.

Le petit mammifère de type armadillo vit dans les forêts de la Côte d’Ivoire et d’autres pays d’Afrique de l’Ouest. Les pangolins ou manidés sont une famille de mammifères insectivores édentés dont le corps allongé est en grande partie recouvert d’écailles ce qui leur vaut aussi d’être au centre d’un commerce mondial, interdit dans le cadre d’une convention des Nations Unies. Mais ils sont appréciés dans certains pays asiatiques pour leur utilisation dans les médicaments traditionnels.

Les autorités de la Côte d’Ivoire ont arrêtés les trafiquants alors qu’ils se préparaient à livrer les écailles de pangolin à un client chinois, a déclaré Thimotee Gnahore.

Trois tonnes d’écailles représentent environ 4.000 pangolins, sa valeur lors du transfert prévu à Abidjan était de d’environ 45 millions de francs CFA (80 000 dollars), mais elle est jusqu’à 100 fois plus importante une fois revendue sur les marchés asiatiques.

C’est la plus importante saisie effectuée dans ce pays d’Afrique de l’Ouest, a déclaré Thimotee Gnahore.

"Les enquêtes continuent car, derrière cette opération, il y a des fournisseurs sur le terrain qui massacrent ces animaux, et il y a les gens pour qui ces écailles sont importantes", a déclaré Gnahore.

Les Pangolins sont chassés pour leur viande ainsi que pour les écailles en forme de plaque qui recouvrent leur corps.



à la une



afrik-foot