France - Maroc - Togo
Togo-Kossi Agassa : "Adebayor a raison de chercher la vérité sur les primes"
Alors que la Fédération togolaise et son président, Gabriel Améyi, sont pointés du doigt par Emmanuel Adebayor au sujet des primes non versées lors du dernier match amical face au Maroc, le gardien de but des Eperviers, Kossi Agassa, a livré en exclusivité à Afrik-Foot sa version des faits. Rangé derrière son coéquipier en sélection, le portier de Reims entend connaître le fin mot dans cette affaire.

Afrik-Foot : Kossi Agassa, pour commencer, quel est votre avis sur cette affaire des primes qui secoue le Togo depuis le match amical du 14 novembre face au Maroc ?
A la fin du match, les joueurs sont partis voir le président de la Fédération. Il a répondu que le gouvernement togolais ne lui a pas remis les primes du match et que dès qu’il rentre à Lomé, il va voir avec eux sur place. Le gouvernement ne lui a donné de l’argent que pour les frais de déplacement et de campement. Ensuite, Adebayor a su qu’il (le président Ayémi, ndlr) a pris de l’argent de la part des autorités marocaines. Il a appelé le président pour lui demander s’il a reçu l’argent. Le président lui a répondu qu’il n’y a rien eu alors que Adebayor a eu la confirmation qu’il a bien reçu de l’argent.

Que penser de cette affaire alors ?
Adebayor a raison de demander où est passé cet argent et de chercher à connaître la vérité. Je suis d’accord avec lui pour demander ce qu’il en est. Il faut que les choses aillent dans le bon sens.

Donc à l’heure actuelle vous n’avez pas reçu votre prime ?
Non pas encore, mais on va les avoir. Un match se joue avec des primes. Si c’est pour jouer gratuitement ça ne sert à rien d’aller jouer au Maroc.

Vous pensez que les primes tomberont quand alors ?
Aujourd’hui, on ne va pas perdre de l’énergie à gauche à droite. C’est à nous les joueurs d’être solidaires et d’essayer de bien préparer la CAN 2013 car on sait ce qui est important pour nous. Pour les primes, le président nous a dit que le gouvernement togolais devait nous les donner, donc on attend pour les recevoir.

Le Togo retrouve la CAN trois ans après sa dernière participation et pour votre retour, vous êtes tombés dans le groupe de la mort en compagnie de la Côte d’ivoire, l’Algérie, la Tunisie, avez vous des chances d’être en quarts de finale ?
Pourquoi pas ? Si on va à la CAN c’est pour quelque chose, ce n’est pas pour faire de la figuration sinon il vaut mieux rester à la maison. Donc on va jouer notre chance à fond, essayer de prendre match par match, et on verra à la fin.

Justement, vous pensez aller jusqu’où dans la compétition ?
Aujourd’hui le Togo ne fait pas parti des favoris, c’est bien. Ça va nous permettre de travailler dans notre coin pour faire un coup à la CAN. Si on arrive à atteindre les quarts de finale c’est déjà pas mal. On a des arguments à faire valoir avec Adebayor qui est le taulier de l’équipe, mais il y a d’autres joueurs comme Alaixys Romao. Après, on sait qu’Adebayor est un atout pour nous.

En club avec Reims, après un bon début de saison, vous marquez le pas. Pensez-vous réussir à atteindre l’objectif du maintien ?
Oui je pense qu’on va rester car on a bien démarré le championnat, même si depuis on a un petit coup de mou. Je pense que ça va se remettre en marche. Pour cela, il faut être bien placé avant la trêve en prenant les points qu’il faut pour bien aborder la deuxième partie saison.


France



 

en bref

zoom



lire aussi

zoom afrik.com

recherche
 

l'actu d'afrik.com