28 mai 2016 / Mis à jour à 01:46 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Tchad
Tchad : serie de limogeage dans la police

Le président Tchadien, Idriis Déby Ino, a procédé jeudi à un grand coup de balai dans la police, selon AFP. Les minitres tchadiens de la Sécurité Publique, Bachir Ahmat Mahamat, et celui de l’Administration du territoire, Bachar Ali Souleyman, ont en effet été limogés. De graves irrégularités ont été découvertes lors du contrôle des effectifs de la police. En dix jours de travail avec plus d’un millier de policiers contrôlés, des centaines de recrutements ou d’avancement illégaux ont été mis à jour. Une source de la commission indique qu’il a été découvert que des gens émergent pour le compte de la police alors qu’ils sont des commerçants. « Ils ont été promus sur la base des reversements qui permettent de nommer des civils à un rang d’officier. Mais cette pratique qui a cours dans la police n’a aucun fondement juridique », indique un haut-cadre de la police qui a requis l’anonymat.


Tchad en bref
Une embuscade tendue mercredi 18 mai dans la région de Kidal, au nord-est du Mali, a coûté la vie à cinq Casques bleus tchadiens qui participaient à la Mission de l’ONU au Mali. Il s’agit de l’attaque...

Déployés le long de la frontière avec le Nigeria depuis plusieurs mois dans le cadre de la lutte contre Boko Haram, les soldats de l’armée camerounaise viennent de conduire une nouvelle offensive...

Le Conseil constitutionnel tchadien a validé la réélection du Président Idriss Déby pour un cinquième mandat. Au terme de sa session du mardi 3 mai 2016, le Conseil constitutionnel a indiqué que le...


derniers articles Tchad
Les services de sécurité marocains sont actuellement à la recherche de trois ressortissants algériens pour leurs liens présumés avec le terroriste tchadien arrêté à...

Au Maroc, un ressortissant tchadien, qui s’apprêtait à mener une attaque d’envergure au royaume, a été arrêté par le Bureau Central d’investigations judiciaires.

Trois civils ont été tués dans l’Extrême Nord du Cameroun, dans une nouvelle attaque attribuée au groupe terroriste nigérian Boko Haram.


à la une




en bref