31 août 2015 / Mis à jour à 14:56 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Tchad
Tchad : serie de limogeage dans la police

Le président Tchadien, Idriis Déby Ino, a procédé jeudi à un grand coup de balai dans la police, selon AFP. Les minitres tchadiens de la Sécurité Publique, Bachir Ahmat Mahamat, et celui de l’Administration du territoire, Bachar Ali Souleyman, ont en effet été limogés. De graves irrégularités ont été découvertes lors du contrôle des effectifs de la police. En dix jours de travail avec plus d’un millier de policiers contrôlés, des centaines de recrutements ou d’avancement illégaux ont été mis à jour. Une source de la commission indique qu’il a été découvert que des gens émergent pour le compte de la police alors qu’ils sont des commerçants. « Ils ont été promus sur la base des reversements qui permettent de nommer des civils à un rang d’officier. Mais cette pratique qui a cours dans la police n’a aucun fondement juridique », indique un haut-cadre de la police qui a requis l’anonymat.


Tchad en bref
La présidente de la Commission de l’Union Africaine (UA), Nkosazana Dlamini Zuma, a appelé à une action africaine coordonnée contre le groupe terroriste nigérian Boko Haram après l’attentat du marché...

Lors d’une opération de la police tchadienne contre le groupe terroriste Boko Haram, ce lundi, onze personnes ont été tuées dans la capitale tchadienne N’Djamena. Ce nouvel attentat intervient deux...

L’état-major de l’armée tchadienne a annoncé avoir lancé des frappes aériennes mercredi au Nigeria qui visaient des combattants de Boko Haram. Il a indiqué agir en représailles au double attentat de...


derniers articles Tchad
Les dix membres de Boko Haram condamnés à mort vendredi par la Cour criminelle de N’Djamena ont été fusillés ce samedi matin.

Dix membres présumés de l’organisation armée nigériane Boko Haram ont été condamnés à mort ce vendredi par la Cour criminelle de la capitale tchadienne N’Djamena, pour avoir mené un double...

Au Tchad, dix membres du groupe nigérian Boko Haram, arrêtés après le double attentat-suicide à N’Djamena en juin dernier, sont jugés ce mercredi devant la Cour criminelle de la capitale...


à la une




en bref