19 janvier 2018 / Mis à jour à 07:54 - Paris  Newsletter  /    Alertes e-mail  /    English edition  /    Flux
Rwanda - Soudan - Conflit - Coopération - Diplomatie - Justice - Politique - Droits de l’Homme
Rwanda : quand Kigali déroule le tapis rouge pour Omar el-Béchir
Le Président du Soudan, Omar el-Béchir

Le Président du Soudan, Omar el-Béchir, serait le bienvenu au prochain sommet de l’ Union Africaine qui se tiendra au Rwanda à partir de dimanche.

Alors qu’il est dans le viseur de la CPI, le Président du Soudan, Omar el-Béchir, serait le bienvenu au prochain sommet de l’ Union Africaine qui se tiendra au Rwanda à partir de dimanche.

Les autorités rwandaises ont assuré que le Président soudanais Omar el-Béchir, activement recherché par la CPI, pourra assister sans être inquiété au 27ème sommet de l’ Union Africaine. Lors d’un point presse à Kigali, Louise Mushikiwabo, la ministre rwandaise des Affaires étrangères, a affirmé que « le Rwanda n’a pas ratifié le statut de Rome, traité fondateur de la CPI, et n’a donc aucune obligation, ni aucun droit d’arrêter M. Béchir ».

La Cour pénale internationale aurait adressé une lettre à Kigali lui demandant de l’aider à arrêter Omar el-Béchir. Mais les services de Paul Kagamé se veulent très calirs : « quiconque est invité par l’Union Africaine et qui sera là, sera bienvenu et sera sous la protection de ce pays ».

Au pouvoir depuis un coup d’Etat en 1989, Omar el-Béchir est sous le coup de dix chefs d’accusation – cinq chefs de crimes contre l’humanité, deux de crimes de guerre et trois de génocide, selon la fiche d’information publiée sur le site de la CPI. Lors du dernier sommet de l’Union Africaine en Afrique du Sud, Pretoria avait laissé filer Omar el-Béchir, alors que la CPI ordonnait à Jacob Zuma de faire arrêter le Président soudanais er de le livrer à La Haye.



à la une




communiqués

afrik-foot