Cameroun - Côte d’Ivoire - Egypte - France - Gabon - Maroc - Pan Afrique - RDC - Sénégal - Zambie
Rétro 2012 : Drogba, Eto’o, Belhanda, Katongo Aboutrika, ces sportifs qui ont marqué l’année
Dans cette année 2012 riche en compétitions, certains footballeurs africains ont pu hisser leurs pays ou leurs clubs jusqu’à la victoire finale. C’est le cas de Didier Drogba qui a offert sa première Ligue des Champions à Chelsea ou de Chris Katongo qui a remporté sa première CAN avec la Zambie. Il y a aussi ceux qui ont brillé par leurs performances individuelles comme les trois buteurs sénégalais Demba Ba, Papiss Cissé et Moussa Konaté, alors que d’autres ont fait le buzz comme Samuel Eto’o, avec son retour en sélection, et le Zambien Godfrey Chitalu qui a menacé le record de buts de Lionel Messi sur une saison. Afrik-Foot revient sur ces sportifs qui ont marqué cette année.

- Didier Drogba sur le toit de l’Europe
2012 aura été la bonne pour Didier Drogba avec Chelsea. Après l’échec de 2008 en finale face à Manchester United au tirs au but à Moscou, les Blues ont enfin soulevé leur première Ligue des Champion à Munich en venant à bout des Allemands du Bayern. L’attaquant ivoirien s’est montré décisif dans cette rencontre et tout au long de la compétition, en égalisant puis en inscrivant le tir au but du sacre des Anglais à l’Allianz Arena. Un exploit qui n’a pas été récompensé par la CAF ni la BBC, qui ont préféré couronner d’autres joueurs pour le titre de meilleur joueur africain de l’année, peut-être à cause de son penalty raté face à la Zambie en finale de la CAN 2012 qui a privé les Eléphants d’ajouter une 2e coupe d’Afrique à leur palmarès après celle de 1992.

- Chris Katongo et Hervé Renard sacrés à la CAN
C’est la grosse surprise de cette année civile, la Zambie de Chris Katango qui a raflé la CAN 2012 au nez et à la barbe de la Côte d’Ivoire en février dernier. Le capitaine des Chipolopolos a réalisé une phase finale de haut vol en étant meilleur buteur de son équipe avec 3 réalisations et meilleur joueur de la compétition. Les Chipolopolos ont été bien guidés par le sélectionneur français, Hervé Renard, qui a su transcender ses hommes pour réaliser cet exploit. Les deux compères ont été élus meilleur joueur africain de l’année par le trophée BBC pour Katongo et meilleur entraîneur africain de l’année pour Hervé Renard. Ils seront présents en 2013 en Afrique du Sud pour défendre leur titre continental.

- Younes Belhanda champion de France avec Montpellier
Alors que tout le monde attendait le PSG champion de France 2012, c’est finalement Montpellier qui a remporté cette distinction en coiffant les Parisiens sur le fil. L’international marocain Younes Belhanda a été l’un des grands artisans de ce premier titre national pour les Héraultais. Formé à Montpellier, il a explosé au plus haut niveau durant cette saison avec 12 buts en tant que meneur de jeu. Un rendement qui a lui valu de remporter le trophée de meilleur joueur africain de l’année en Ligue 1 devant le Camerounais Nicolas Nkoulou et le Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang.

- Yaya Touré, l’homme de base de City
Si Manchester City a renoué avec le titre de champion d’Angleterre et cela 44 ans après le dernier, c’est grâce à l’international ivoirien qui a été le véritable poumon de son équipe. C’est lui qui a porté ses coéquipiers vers le titre lors de l’avant dernière journée de la saison 2011-2012 face à Newcastle (0-2), où il est allé inscrire un doublé qui va s’avérer décisif par la suite. Grâce à cette performance, le milieu de terrain de 29 ans s’est adjugé pour la deuxième fois d’affilée le titre de meilleur joueur africain de l’année décerné par la CAF.

- Mohamed Aboutrika, l’éternel
Pièce maîtresse de la sélection égyptienne et de son club d’Al Ahly, le meneur de jeu de 34 ans a offert à son club, une nouvelle Ligue des Champions face au tenant du titre tunisien de l’Espérance de Tunis. Un beau cadeau pour les Diables Rouges après le tragédie de Port-Saïd qui a provoqué l’arrêt du championnat égyptien. La star d’Al Ahly s’est aussi illustrée lors du Mondial des clubs en permettant à sa formation d’atteindre les demi-finales de la compétition. Surtout, il a rejoint l’Argentin Lionel Messi et le Brésilien Denilson en tête du classement des buteurs de cette épreuve. Résultat, le Pharaon a été nommé meilleur joueur local de l’année par la CAF.

- Demba Ba, Papiss Cissé, Moussa Konaté, les fines gâchettes
Malgré l’élimination du Sénégal lors des phases de poules de la CAN 2012 et sa non-participation à la CAN 2013, les Lions de la Teranga ont trouvé une nouvelle génération d’attaquants qui a fait sensation cette année. Le premier, Demba Ba, a marqué tout de même 27 buts en 2012, alors que son coéquipier en sélection, Papiss Cissé, en a planté 18 buts depuis son arrivée en janvier chez les Magpies. Grâce à ses deux attaquants, Newcastle a retrouvé cette saison l’Europe avec la Ligue Europa. Le troisième n’est autre que Moussa Konaté qui a illuminé Londres durant le tournoi olympique de football en qualifiant à lui seul les Lionceaux de la Teranga pour les quarts de finale de l’épreuve. Avec 5 buts, il a terminé 2e au classement des buteurs.

- Pierre-Emerick Aubameyang, l’éclosion
L’attaquant gabonais de Saint-Etienne a explosé et s’est imposé dans la cour des grands buteurs africains lors de cette année 2012. Roi des prêts, il s’est enfin installé durablement dans un club en devenant le patron des Verts et en terminant la saison 2011-2012 avec 16 réalisations. Mais aussi avec la sélection gabonaise à 23 ans en ayant inscrit 3 buts lors de la CAN 2012 à domicile. A travers ses statistiques, la Panthère a changé de dimension. Il est passé d’un statut d’attaquant lambda, à celui d’un buteur de renommée internationale tels ses aînés que sont Didier Drogba, Samuel Eto’o, Emmanuel Adebayor ou encore Asamoah Gyan.

- Samuel Eto’o, un manqué en sélection
Puni pour avoir refusé de jouer un match amical face à l’Algérie en 2011 à cause d’une grève en raison de primes non versées, l’attaquant camerounais a été suspendu 8 mois par la Fédération camerounaise. Appelé pour disputer le match aller face au Cap Vert dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2013, le joueur de 31 ans avait d’abord refusé de rejoindre les Lions Indomptables à cause de la mauvaise gestion des instances du ballon rond dans le pays. Mais il a finalement dait son retour le 14 octobre dernier pour la manche retour afin de jouer le rôle de sauveur. Au final, le Cameroun n’est pas parvenu à se qualifier et ne participera pas à la CAN 2013. Malgré cette volte-face avec son pays, le natif de Nkon reste un buteur redoutable avec 28 buts en 57 matchs avec l’Anzhi Makhachkala.

- Godfrey Chitalu, l’homme plus fort que Messi ?
Alors que tout le monde était en extase sur le record de 91 de buts de l’Argentin Lionel Messi sur une année civile qui a dépassé l’Allemand Gerd Muller avec 85 réalisations. La Fédération zambienne de football a tenté de contester cet exploit avec le défunt Godfrey Chitalu qui aurait marqué près de 107 buts. Après consultations, la FIFA n’a pas validé la requête des Chipolopolos faute de preuves suffisantes pour prouver que ce nombre de buts avait bel et bien été atteint.


Cameroun



 

en bref

zoom



lire aussi

zoom afrik.com

recherche
 

l'actu d'afrik.com