23 mai 2015 / Mis à jour à 01:02 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
International - RDC
RDC : une tribune pour intervenir au Kivu

Les mutins du Mouvement du 23 mars (M23) affrontent depuis mai l’armée régulière congolaise au Nord-Kivu, dans l’Est de la République démocratique du Congo (RDC). Les rebelles avaient même réussi à prendre la ville de Goma, avant de se retirer. Des personnalités comme Jacques Chirac, Valérie Trierweiler ou encore l’ancien boxeur Mohamed Ali enjoignent l’ONU, dans une tribune à paraître ce mercredi dans Le Monde, d’élargir la mission de la Monusco (Mission de l’ONU en RDC) de donner l’autorisation aux casques bleus d’intervenir directement dans le conflit et de protéger ainsi la population massacrée notamment des femmes violées. A Kivu se joue « un drame que la communauté internationale pourrait arrêter », dénoncent-ils. « Il lui suffirait de donner l’ordre aux dix-sept mille soldats de faire leur métier et de remplir leur mandat », assurent-ils.


RDC en bref
Alors que le bilan initial était de cinq morts, les autorités loales ont annoncé qu’au moins 19 personnes ont été massacrées mercredi à la machette dans le territoire de Béni, dans le Nord-Kivu, dans...

L’organisation des Nations Unies a renouvelé, ce jeudi, pour un an, le mandat de sa mission en République démocratique du Congo. Toutefois, elle a décidé de réduire son effectif militaire de 10% après...

Une conférence prévue depuis plus d’une semaine par l’opposition de la RDC a été annulée ce mercredi par les autorités locales du pays. Ces dernières pour justifier leur acte, invoquent des mesures de...


derniers articles RDC
La proposition de dialogue national du Président Joseph Kabila a été acceptée, jeudi, par l’UDPS d’Etienne Tshisekedi, qui ne reconnaissait toujours pas, jusque-là, la légitimité du chef de...

25 joueurs ont été retenus par Florent Ibenge pour prendre part au stage de la sélection de RDC en vue de la première journée des éliminatoires de la CAN 2017. Les Congolais affronteront...

Déjà raccourci, le championnat congolais pourrait prendre fin prématurément. En cause : la violence dans les stades, qui incite le ministère des Sports à envisager de suspendre la compétition, et...


à la une




en bref