1er novembre 2014 / Mis à jour à 13:50 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
RDC
RDC : la ville de Mambassa-centre assiégée par des groupes rebelles

La cité de Mambasa-centre, située à plus de 160 km au Sud-Ouest de Bounia, chef-lieu du district de l’Ulturi, est depuis tôt ce matin sous occupation des hommes du chef milicien Mai-Mai Paul Sadala, alias Morgan et des rebelles d’un certain Hilaire Kombi, nous apprend le journal congolais allafrica.com. Selon le colonel Fal Sikabwé, commandant de la zone opérationnelle des FARDC (Forces armées de la RDC), ces déserteurs de l’armée régulière congolaise seraient originaires de la province du Nord-Kivu. Les FARDC viennent de prendre le contrôle de Mambasa-centre 48H seulement après le passage de leur chef d’état-major des Forces Terrestres, le lieutenant général François Olenga. Tous les deux groupes militaires, opérant dans une sorte de coalition, demandent aux civils qui sont encore dans la cité de Mambasa de rester dans leurs habitations en attendant la fin du ratissage.


RDC en bref
Plus d’une vingtaine de personnes atteintes du virus d’Ebola à Djera dans la province de l’Equateur, en République démocratique du Congo (RDC), ont été guéries. Le conseiller médical du ministre de la...

La République Démocratique du Congo a annoncé dimanche soir la présence du virus Ebola sur son territoire, rapporte Alvinet. Le ministre de la santé, Félix Kabange Numbi révèle que les tests réalisés...

Le gouvernement congolais coopérera prochainement avec le secrétariat général de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) pour l’organisation de la Conférence des ministres sur le...


derniers articles RDC
Auteur d’un bon nul à Kinshasa (2-2) à l’aller, l’ES Sétif partira avec la faveur des pronostics au coup d’envoi de la finale retour de la Ligue des champions face à l’AS Vita Club, samedi à Blida. Mais...

Le milieu offensif de Charleroi, Neeskens Kebano, s’est illustré en Jupiler Pro League avec un coup de pied arrêté parfaitement botté en fin de partie.

Il savait sans doute que ses jours étaient comptés, mais Michael Sata, le Président zambien, a préféré mourir au pouvoir comme Gnassingbé Eyadéma du Togo ou autre Omar Bongo du Gabon. Reste à savoir...


à la une




en bref