17 juin 2018 / Mis à jour à 10:34 - Paris  Newsletter  /    Alertes e-mail  /    English edition  /    Flux
RDC - Suisse - Corruption
RDC : la Suisse prend des sanctions financières contres 14 personnalités dont Lambert Mende

La Suisse a imposé des sanctions, notamment des gels d’actifs et des interdictions de voyager à 14 personnalités congolaise, dont le Ministre de l’Information Lambert Mende.

La Suisse a depuis longtemps la réputation d’être une destination internationale pour le stockage de richesses mal acquises, en raison de ses lois sur le secret bancaire. Mais au cours des dernières années, face à la pression internationale, la Suisse s’est efforcée de faire preuve d’une plus grande transparence, notamment d’une coopération accrue avec les autorités fiscales des autres pays.

La liste des sanctions publiée par le Secrétariat d’Etat à l’économie suisse reflète largement celle déjà appliquée par l’Union européenne. Les États-Unis ont également imposé des sanctions à plusieurs hauts responsables congolais au cours des deux dernières années.

Parmi les personnalités visées, on trouve notamment Emmanuel Ramazani Shadari et Evariste Boshab, ancien commissaire de police nationale John Numbi et Kalev Mutond, le chef de la National Intelligence Agency.

Lambert Mende, Ministre de l’Information qui est aussi porte-parole du gouvernement congolais figure aussi dans la liste des personnalités sanctionnées par la Suisse.

« L’extension des sanctions affectera d’actuels et d’anciens ministres et gouverneurs provinciaux ainsi que des membres haut placés de la Garde républicaine, de l’armée congolaise, de la police et des services de renseignement. Il est reproché à ces personnes d’entraver la conduite des élections en RDC par des actes de violence, de répression, d’incitation à la violence et de violation de l’État de droit, et d’être responsables de graves violations des droits de l’homme.

Les éventuels fonds et autres avoirs possédés par ces personnes en Suisse sont gelés. En outre, elles ont l’interdiction d’entrer ou de voyager en Suisse.

Afin de mettre en œuvre les résolutions 1493 (2003) et 1596 (2005) du Conseil de sécurité de l’ONU, le Conseil fédéral avait déjà adopté, le 22 juin 2005, l’ordonnance instituant des mesures à l’encontre de la République démocratique du Congo. Ces mesures comprennent un embargo sur les biens militaires ainsi que des sanctions financières et de voyage à l’encontre de dirigeants politiques et militaires de groupes armés étrangers et de milices congolaises ainsi que de trafiquants d’armes. Alors que la situation politique demeure tendue en RDC, le Conseil fédéral a décidé, à l’instar de l’UE, d’étendre ces sanctions. Les nouvelles mesures entreront en vigueur le 21 février 2018 à 18 heures.  », précise le communiqué du Conseil fédéral Suisse.

Liste des personnalités concernées : Ilunga Kampete, Gabriel Amisi, Luyolo Ferdinand Ilunga, Alex Kande, Jean-Claude Kazembe, Lambert Mende, Eric Ruhorimbere, Shadari Ramazani, Kalev Mutondo, John Numbi, Célestin Kanyama, Roger Kibelisa,Evariste Boshab et Kaimbi Delphi



à la une



afrik-foot