24 novembre 2017 / Mis à jour à 16:20 - Paris  Newsletter  /    Alertes e-mail  /    English edition  /    Flux
RDC - Francophonie
RDC : Fin de la mission d’information et de contact de haut niveau de la Francophonie
La mission d’information et de contact de la Francophonie en République Démocratique du Congo (RDC), conduite par Monsieur Pascal Couchepin, ancien Président de la Confédération suisse, dûment mandaté, Envoyé spécial pour la Région des Grands Lacs par la Secrétaire générale de la Francophonie, Madame Michaëlle Jean, a pris fin le 12 novembre 2017.

Cette mission a eu de nombreux échanges avec les autorités nationales et électorales, les acteurs politiques, les représentants de la société civile et les partenaires internationaux sur le processus électoral en cours dans ce pays et, en particulier, sur le calendrier publié le 5 novembre 2017.

La mission d’information et de contact de la Francophonie encourage toutes les parties prenantes à travailler sur la base de ce calendrier pour créer, dans un esprit inclusif, les conditions d’organisation d’élections libres, crédibles et apaisées en RDC.

La mission souligne, toutefois, la nécessité, pour toutes les parties prenantes, de prendre les mesures appropriées pour assurer la mise en œuvre rigoureuse et exigeante de ce calendrier.

La mission note l’impérieuse nécessité d’intensifier les efforts engagés en vue d’apaiser le contexte politique et sécuritaire, afin de créer un environnement propice à l’organisation des élections. Il s’agit, en particulier, de poursuivre la prise des mesures de décrispation et de garantir l’exercice des droits et libertés publiques.

Elle insiste sur l’importance d’un accompagnement renforcé et coordonné de la communauté internationale. Dans cet esprit, elle recommande la mise en place effective d’une équipe conjointe d’experts internationaux en appui au processus électoral. Elle invite toutes les parties prenantes à adhérer à ce mécanisme. Cette équipe devrait permettre de faciliter la mise en œuvre et le suivi d’un chronogramme concerté et transparent dans le respect des prérogatives constitutionnelles de la CENI.

Dans cette perspective, la mission exhorte la CENI à élaborer, dans les meilleurs délais, un chronogramme et un budget détaillés.

La mission recommande à la CENI d’intensifier les concertations avec les partis politiques, la société civile et les partenaires internationaux, tels que prévus par les textes, pour favoriser encore plus l’appropriation du processus par tous les acteurs.

Enfin, la mission réaffirme la disponibilité de l’OIF pour poursuivre son accompagnement du processus électoral en RDC et contribuer ainsi à assurer l’expression de la volonté du peuple congolais.



à la une




communiqués

afrik-foot