21 mai 2018 / Mis à jour à 18:59 - Paris  Newsletter  /    Alertes e-mail  /    English edition  /    Flux
Centrafrique - Humanitaire
RCA : une mission alimentaire d’urgence à Bangui

En Centrafrique, une pénurie alimentaire touche la population de Bangui et une mission d’urgence est lancée pour venir en aide aux gens les plus démunis. Retour sur les 10 dernières années d’aides alimentaire en RCA.

La République Centrafricaine est l’un des pays les plus pauvres au monde. Elle compte 2,2 millions d’habitants vivant sous le seuil de pauvreté qui ont besoin d’une aide alimentaire. En 2013, des tensions intercommunautaires ont provoquées des déplacements de population aggravant les problèmes. Dernièrement la situation sécuritaire s’est plus ou moins améliorée et quelques déplacés ont pu revenir dans lieux d’origine.

Aujourd’hui une nouvelle mission d’urgence alimentaire est lancée pour venir en aide aux gens les plus démunis de Bangui.

En quoi consiste la mission ?

La mission a démarrée en 2007 et comptait 185 personnels internationaux, 22 expatriés et 330 000 bénéficiaires.

La Première Urgence Internationale Centrafricaine date d’il y a onze ans. L’objectif de la mission était d’aider les populations confrontées à la guerre civile en leur apportant de la nourriture et en renforçant le système de santé. A partir de 2013, ces équipes ont assurées le bon fonctionnement d’un entrepôt qui se trouve à Bangui et qui permet la mutualisation et la sécurisation des ressources des ONG qui se trouvent sur les lieux. En 2015, la mission a continué son assistance aux côtés de la population fragile qui a été victime des luttes armées mais a, aussi, assuré la gestion du camp de M’Poko.

Un nouveau programme a été lancé en 2016 pour permettre aux déplacés de revenir dans leurs habitats qui ont été reconstruits.

Pour améliorer le système de santé primaire, des cliniques mobiles ont été mises en place par les équipes de la mission afin de garantir la prise en charge de certaines maladies telles les maladies infantiles et transmissibles. Au niveau du combat contre l’insécurité alimentaire, l’ONG apporte une aide aux activités agricoles, distribue des semences et propose des formations professionnelles. La mission veut intégrer différentes choses comme par exemple réhabiliter et reconstruire des logements, faciliter l’accès à l’eau potable et, enfin, améliorer la situation sanitaire de la population.

Le prix des besoins humanitaires pour cette année 2018 est de 516 millions de dollars, en augmentation en raison de l’augmentation de 70 ,% du nombre de déplacés auquel Bangui doit faire face.

Lire aussi : Cameroun : « réfugiés centrafricains, la crise oubliée ? »



à la une



afrik-foot