1er août 2014 / Mis à jour à 00:37 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Algérie - Libye - Tunisie - Diplomatie - Religion - Terrorisme - Crime et banditisme
Prise d’otages : l’Algérie met en garde la Tunisie et la Libye
Abdelmalek Sellal, le Premier ministre algérien

Suite à la prise d’otages du site gazier à In Amenas, au sud algérien, les autorités algériennes ont demandé à la Tunisie et à la Libye d’être davantage vigilent dans la surveillance de leur frontière. Plusieurs versions se contredisent sur la provenance des terroristes. Sont-ils venus du Nord-Mali ou de la Libye ?

(De notre correspondant)

L’Algérie en est persuadée, le groupe terroriste auteur de l’attaque perpétrée le 16 janvier contre le site gazier de Tiguentourine, à In Amenas au sud du pays, venait de la Libye. L’annonce n’a pas été du goût des Libyens qui ont, par la voix de leur Premier ministre, Ali Zeidan, tenu à émettre des réserves et à apporter une appréciation contradictoire. « Les informations et les rumeurs rapportées sur le fait que la base d’Al Wigh, dans le sud‑ouest de la Libye, soit utilisée à ces fins sont dénuées de tout fondement. Le territoire libyen ne servira de point de départ à aucune opération qui menacerait la sécurité de n’importe quel pays voisin », a affirmé le chef du gouvernement libyen.

Onze Tunisiens figuraient parmi les terroristes. De ce fait, l’Algérie a demandé aux autorités tunisiennes, et libyennes de mieux surveiller leurs frontières et de lutter contre les terroristes qui pullulent la région notamment depuis la chute des régimes dictatoriaux dans ces deux pays. La prolifération des armes lourdes dans la région du Sahel et les risques évoqués par les officiels algériens ont fini par refroidir l’incrédulité de certains après cette attaque dont ont été victimes des dizaines d’expatriés étrangers. La fermeté à l’égard de la prolifération et la circulation des armes sont plus que jamais requises par l’Algérie qui est désormais une nouvelle cible des groupes djihadistes du Sahel. « L’attaque d’In Amenas n’est qu’un début », annonce une campagne de déstabilisation contre ce pays qui combat le terrorisme et tous ses réseaux de soutien. La montée en puissance de groupes radicaux aussi bien en Tunisie qu’en Libye est loin d’être de nature à prêter à la quiétude.

Difficile de connaitre l’avenir des relations entre l’Algérie et ses deux voisins de l’est dont les pouvoirs en place peinent à asseoir leur emprise et à maîtriser la situation de leurs pays. Une donne qui complique davantage la balance relationnelle dans le grand Maghreb. « L’Algérie n’a pas de problèmes avec la Tunisie et le Maroc », a toujours maintenu le premier ministre algérien, Abdelmalek Sellal qui prône davantage de rapprochement dans la lutte antiterroriste. Elle est désormais « une affaire qui intéresse la civilisation arabo‑musulmane et amazighe ». Pour ne pas envenimer davantage l’environnement relationnel dans l’espace maghrébin, les officiels algériens ont tenu à tempérer leurs discours et les adapter à la nouvelle situation sécuritaire.


lire aussi
Depuis les années 90, l’Algérie n’a jamais connu un moment de répit dans sa guerre contre le terrorisme. La persévérance de son gouvernement à éradiquer ce phénomène qui prend de plus en plus des...

L’attaque terroriste perpétrée, il y a deux semaines, contre la base de vie où résident des travailleurs des compagnies pétrolières British Pétrolum et Sonatrach a fait naitre l’urgence d’une...


à la une




communiqués
Slow Food Met l’Accent sur le Rôle Central de l’Afrique dans le Système Alimentaire Global

Mali - Entretien de M. Laurent Fabius avec M. Abdoulaye Diop, ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine et de la Coopération internationale (31 juillet 2014)

L‘insécurité alimentaire au Sud Soudan s’aggrave alors que les fonds s’épuisent / Les petits agriculteurs, pêcheurs et éleveurs ont besoin d’une aide vitale pour survivre

LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL NOMME LE GÉNÉRAL DE DIVISION MARTIN CHOMU TUMENTA (CAMEROUN), COMMANDANT DE LA FORCE DE LA MINUSCA

L’Union Africaine lance un appel pressant à la fin immédiate des violences et au dialogue en Libye / L’UA exhorte la communauté internationale à apporter son plein soutien aux efforts que déploie la région à travers le Groupe ministériel de h



en bref




image du jour

dossiers

liens utiles