21 décembre 2014 / Mis à jour à 00:27 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Algérie - Etats-Unis - France - Grande-Bretagne - International - Conflit - Terrorisme
Prise d’otage en Algérie : un Algérien et un Britannique tués
Site gazier de In Amenas, dans le Sud-Est de l’Algérie

Un groupe de vingt (ou soixante) islamistes armés, appartenant à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) et en provenance du Mali, a attaqué, ce mercredi, deux sites de raffinerie de BP, le géant pétrolier britannique. Un Algérien et un Britannique ont été tués. 41 ressortissants occidentaux sont détenus par les terroristes qui retiennent par ailleurs 150 employés algériens.

Deux tués dans une attaque en Algérie. Un Algérien et un Britannique ont été tués par le groupe de vingt (ou soixante) islamistes, appartenant à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) et en provenance du Mali, qui a attaqué ce mercredi deux sites de raffinerie BP, le géant pétrolier britannique. Les jihadistes détiennent depuis cette après-midi 41 ressortissants occidentaux.

« Des islamistes armés affirmant venir du Mali ont attaqué, mercredi 16 janvier, un site du géant pétrolier britannique BP, dans le sud-est de l’Algérie, et revendiquaient, en milieu d’après-midi, la prise d’otage de 41 occidentaux, dont 7 Américains », rapporte LeNouvelObs.com. Et de préciser « Selon un porte-parole, du groupe, dont le nom n’est pas cité, "41 ressortissants occidentaux dont 7 Américains, des Français, des Britanniques et des Japonais" ont été pris en otages ».

150 employés algériens retenus

Les islamistes d’Aqmi réclament la libération de 100 terroristes détenus en Algérie pour qu’ils libèrent les otages occidentaux. « Les assaillants ont exigé que ces islamistes soient conduits dans la région du nord Mali », a déclaré au téléphone un témoin de la prise d’otage.

La France n’a pas encore reconnu la présence des Français parmi les otages. « Je suis en liaison permanente avec les autorités algériennes qui font et feront leur devoir », a affirmé François Hollande. Un porte-parole de l’ambassade de France à Alger précise qu’il « ne pouvait pas confirmer qu’un ressortissant français avait été pris en otage ». Le ministère français des Affaires étrangères n’a, pour l’heure, fait aucune déclaration quant à la présence des ressortissants français parmi les otages. Alors que la Maison Blanche a confirmé que des Américains étaient retenus par les terroristes. La présidence des Etats-Unis vient de publier un message de vigilance adressé à ses ressortissants présents en Algérie.

Les jihadistes d’Aqmi menacent de faire sauter la raffinerie de BP si les 100 prisonniers islamistes ne sont pas libérés et que l’Algérie ne leur fourni pas 20 véhicules 4X4 avec le plein d’essence. Les autorités algériennes ont d’ores et déjà prévenu qu’elles ne négocieront pas avec les terroristes.


lire aussi
La guerre au Mali a pour première conséquence en Algérie l’attaque terroriste perpétrée contre une base-vie de British Petroleum et de la compagnie pétrolière Sonatrach dans le sud du pays. Quarante et...

L’intervention militaire de la France au Mali soulève de multiples questions en Algérie. Alors que la communauté internationale soutient l’opération censée déloger les islamistes, la presse algérienne,...

La situation qui prévaut au Mali où les troupes françaises sont, depuis 5 jours, en opération contre les islamistes armés a amené l’Algérie à fermer ses frontières terrestres avec ce pays...

La situation sur le site gazier algérien d’In Amenas reste confuse. Un assaut a été lancé par l’armée algérienne ce jeudi 17 janvier contre le groupe terroriste qui retenait plusieurs dizaines, de...


à la une




communiqués


en bref




image du jour

dossiers

liens utiles